« Il y’a des choses qu’on peut faire, il y’a des choses qu’on veut faire mais il y’a des choses qu’on doit faire ». dixit SOTIGUI KOUYATE.

L’Académie des Arts Cinématographiques Africains et de la Diaspora est l’institution qui, en Afrique, organise  cette voie de distinction dédiée aux films et aux personnes qui les font.

L’Académie est régie par l’Association pour la Promotion du Cinéma Africain et de la Diaspora (APROCAD), créée spécialement dans ce but en 2018 sous le récépissé N° 3291  par Evrard Jean Kevin MONE, et est en charge de l’ensemble des opérations organisées dans le cadre de la poursuite des objectifs de l’Académie.

Qui sont ses membres, son rôle, sa gouvernance, ses ressources ?

Les Membres de l’Académie

Ce sont des professionnels de l’industrie cinématographique, répartis en neuf collèges de « métiers » (acteurs, réalisateurs, auteurs, techniciens, producteurs, distributeurs et exportateurs, industries techniques, agents artistiques, directeurs de casting, attachés de presse, exploitants), auxquels viennent s’ajouter des personnalités dont l’activité soutient le rayonnement et le dynamisme du cinéma en Afrique, rassemblées dans un dixième collège de « membres non professionnels ».

Répartition des membres dans les différents collèges.

Les membres de l’Académie seront issus de différents milieux du Cinéma et composeront un Collège de l’Académie comme suit :

– Collège des Acteurs : les personnes ayant contribué en qualité d’acteur ou d’actrice dans des rôles significatifs au cours des cinq années ;

– Collège des Réalisateurs : les personnes ayant réalisé des films au cours des cinq dernières années ;

– Collège des Auteurs : les personnes ayant contribué en qualité de scénaristes, coscénaristes, ou dialoguistes au cours des cinq années dernières;

– Collège des Techniciens : les personnes ayant contribué, au cours des cinq années précédant leur demande d’admission, à la réalisation d’au moins trois films cinématographiques de long métrage à l’un des postes :

  • Premier Assistant Réalisateur ;
  • Directeur de Production, Directeur de Postproduction, Administrateur de Production ou Superviseur Musical ;
  • Régisseur Général ;
  • Directeur de la Photographie, Cadreur, Cadreur Steadicam ;
  • Chef Décorateur, Ensemblier, Accessoiriste, ou Directeur Artistique pour les films d’animation ;

• Chef Opérateur du Son ou Perchman ;

  • Chef Monteur ;
  • Chef Maquilleur ou Maquilleur Effets Spéciaux (SFX) ;
  • Chef Mixeur ;
  • Chef Costumier ou Créateur de Costumes ;
  • Chef Coiffeur ;
  • Chef Truquiste ou Superviseur des Effets Spéciaux (VFX) ;
  • Scripte, Storyboarder ;
  • Chef Machiniste ;
  • Chef Electricien.

– Collège des Producteurs : Gérants, Présidents ou Directeurs Généraux de société africaine et de la diaspora de production de films de long et court métrages ayant participé en qualité de Producteur Délégué à la production de trois films ;

– Collège des Distributeurs, Exportateurs et Courtiers en films : Gérants, Présidents, Directeurs Généraux ou Directeurs de la Distribution d’une société africaine et de la diaspora de distribution (analogique ou numérique), d’exportation ou de courtage de films, soit ayant distribué en salles, au cours des trois dernières années ;

– Collège des Industries Techniques : Gérants, Présidents ou Directeurs Généraux d’une entreprise africaine et de la diaspora de prestation technique ayant contribué, au cours des trois années ;

– Collège des Agents Artistiques, Directeurs de Casting, et Attachés de Presse : les agents artistiques ou Attachés de Presse indépendants ou responsables d’un département presse dans une société de distribution ;

– Collège des Exploitants de salles de cinéma.

La Gouvernance de l’Académie

L’Académie est régie par l’Association pour la Promotion du Cinéma Africain et de la Diaspora (APROCAD), créée spécialement dans ce but en 2018 sous le récépissé N° 3291 par Evrard Jean Kevin MONE, et est en charge de l’ensemble des opérations organisées dans le cadre de la poursuite des objectifs de l’Académie.

Le rôle de l’Académie

L’activité de l’Académie se répartit principalement en cinq secteurs : le règlement, la promotion, la Cérémonie, les évènements dédiés.

  • L’élaboration et l’actualisation du Règlement de l’Académie ainsi que de la liste de ses membres

Le Règlement de l’Académie est le document qui fixe l’ensemble des conditions de fonctionnement de l’Académie (le mode d’admission des membres, les critères d’éligibilité des personnes et des œuvres, le nombre de trophées mis en jeu, la procédure de vote…).

Le nombre de membres constituant l’Académie est actualisé chaque fin d’année par le Bureau de l’Académie, conformément à ce Règlement, en fonction des demandes de candidatures et des démissions ou radiations éventuelles.

  • La Promotion des SOTIGUI

En vertu de leur statut d’ambassadeur des SOTIGUI, chaque membre de l’Académie travaillera à la promotion des valeurs et de la Marque de l’événement.

  • L’organisation de la cérémonie des SOTIGUI

C’est le chantier le plus visible de l’Académie : la production de deux  heures de spectacle au fil desquelles seront dévoilés les lauréats, devant une multitude d’invités, dans une salle emblématique de la capitale, retransmis en clair et en direct sur plusieurs chaines télés panafricaines.

  • L’organisation des événements dédiés

Des hommages rendus par l’Académie des SOTIGUI à celles et ceux qui font le Cinéma en Afrique et dans la Diaspora.

Certains de ces événements pourraient être organisés entre deux SOTIGUI.

  • Les ressources de l’Académie

Les ressources de l’Académie proviennent de l’appui des sponsors, des cessions de droits audiovisuels de retransmission des Cérémonies, des apports, monétisés ou non, de ses partenaires officiels et de ses partenaires techniques, et des ventes d’espaces publicitaires dans les publications de l’Académie.